Jusqu'à 100€* de remise sur nos kits 250 W

ÉLECTRIFIER SON VÉLO, EST-CE LÉGAL ?


Une question dont beaucoup de personnes se posent très souvent : est-il légal d'électrifier son vélo ?

Pour commencer, il faut différencier 2 types d'utilisations :

  • L'utilisation du kit électrique sur voie publique.
  • L'utilisation sur voie privée.
kit électrique vélo légal sur la route ?

    1. Utiliser un kit électrique pour vélo sur voie publique

    La réglementation française applique les directives européennes en la matière.

    Un vélo électrique peut être utilisé sur voie publique si et seulement si il respecte la norme EN 15194, ce qui signifie :

    • La vitesse maximale du vélo avec assistance ne dépasse pas 25 km/h.
    • La puissance nominale maximale autorisée est de 250 W.
    • L'assistance doit se mettre en route uniquement lorsque l'on pédale. Elle doit s'arrêter lorsque l'on ne pédale plus.
    • L'aide du moteur au démarrage sans pédalé est possible jusqu'à 6 km/h.

    De nombreux kits électriques pour vélo respectent cette réglementation. Pour autant sont-ils aptes à rouler sur voie publique ?

    kit électrique 250 w légal sur voie publique

    (Kit URBAIN 250 W)

    Pour qu'un vélo puisse rouler sur voie publique, il faut qu'il soit homologué. 

    Le changement de certaines pièces entraînent normalement la perte d'homologation du vélo.

    L'ajout d'un kit électrique entraine une modification des pièces du vélo et la question qui se posait était de savoir s'il fallait repasser une homologation pour un vélo équipé d'un kit électrique.

    kit électrique vtt

    Le point de vue des différents partis

    Pour les distributeurs de kits électriques

    La question ne se posait pas. Dans la mesure ou le kit respecte la norme EN 15194, il n'y a pas besoin de faire repasser une homologation pour rouler sur voie publique.

    De même lorsque que vous changez une roue, la fourche, ou bien le système de freinage, en aucun cas, on vous demande de refaire passer une homologation à votre vélo. Alors en quoi cela devait être le cas pour un kit électrique ?

    Pour les vendeurs de vélos traditionnels

    Pour eux le kit électrique est illégale dans la mesure où une homologation est forcément nécessaire. Car en ajoutant un moteur, on touche forcément à une pièce essentielle du vélo qui annule donc l'homologation du vélo. Ce discours permet pour eux de verrouiller ce marché et de proposer uniquement des vélos électriques prêts à l'emploi.

    Force est de constater qu'il existait bien un flou et que nul ne pouvait prétendre détenir la vérité, chacun ayant en partie raison.

    Face à la demande croissante sur les kits électriques, certaines municipalités n'ont pas attendue la prise de position des pouvoirs publiques afin de promouvoir cette économie circulaire.

    L'adaptation d'un vélo en électrique plutôt que le rachat d'un neuf séduit de plus en plus de monde. Des aides municipales ont été mise en place dans certaines villes de France afin d'inciter les administrés à l'électrifier leur vélo.

    La prise de position des pouvoirs publics le 29 septembre 2020

    législation kit électrique

    La direction l'information légale et administrative qui dépend du 1er ministre a publié le 29 septembre un texte (ci-dessous) qui diffuse les règles à respecter afin d'utiliser un kit électrique sur voie publique :

    "Vous souhaitez transformer votre vélo classique sans assistance électrique en l'équipant d'un kit de motorisation électrique (batterie, contrôleur et moteur) afin de vous déplacer plus facilement ? Avant de choisir entre un moteur roue ou pédalier et d'installer votre kit de conversion, connaissez-vous les règles à respecter pour circuler sur la voie publique ?

    Vous pouvez électrifier votre vélo et circuler sur la voie publique à condition que :

    • sa puissance maximale soit de 250 W ;
    • sa vitesse maximale soit de 25 km/h ;
    • l'assistance ne se déclenche qu'au pédalage et se coupe à l'arrêt du pédalage. Il est cependant autorisé de mettre en place une assistance au démarrage sans avoir recours au pédalage mais elle ne doit pas excéder 6 km/h.

    Dans ces conditions, il est inutile de l'immatriculer "

    Avec cette position, les pouvoirs publics prennent parti pour autoriser l'utilisation d'un kit électrique sur voie publique lorsqu'il respecte la norme EN 15194 sans avoir besoin d'homologuer l'installation.

    Si l'une des 3 conditions n'étant pas respectées, il faudra vous assurer, mais aussi immatriculer le vélo afin de pouvoir rouler sur voie publique.

    2. Utiliser un kit électrique sur voie privée

    vélo électrique foret

    La voie privée est par définition une voie qui n'est pas ouverte à la circulation.

    Les chemins en forêt, ou sentiers en montage ne sont pas ouverts à la circulation et sont donc considérés comme voies privées.

    Un vélo équipé d'un kit électrique peut circuler sur ce type de voies quelque soit la puissance et la vitesse. Notre kit SPORT peut tout à fait être utilisé dans ces conditions.

    Aucune restriction de circulation ne concerne les vélos électriques en forêt ou en montagne (sauf certains arrêtés municipaux).

    Électrifiez son vélo est donc tout à fait légal, à condition de respecter certaines règles si l'utilisation du vélo à lieu sur voie ouverte à la circulation.

     Découvrez notre kit électrique 250 W

    Liquid error (sections/article-template.liquid line 31): Could not find asset snippets/social-sharing.liquid

    3 commentaires


    • glopglop91

      J’ai équipé un VTT de 18 ans, un 9.1 Rockrider avec un moteur de 1500w. Il est complètement illégal. Il monte à plus de 50km/h sans pédaler. Je m’en sers comme tout vélo électrique, c’est-à-dire un vélo de feignasse, car par chez moi (Ardèche), c’est jamais plat. Je vais chercher un colis avec, je fais du vtt etc…

      J’ai monté des freins à disque mais les V-Brakes faisaient le travail. Simplement, lorsque c’est humide, les patins se chargent de terre et ça frotte. Je m’amuse beaucoup avec. Il est passé de 14kg à 29kg et pourtant je ne sens pas le poids pour ma pratique. Durcir les suspattes et voilou. Je ne roule jamais sans pédaler car j’aime ce vélo car il élargit le champ des possibles. Je peux m’aventurer plus loin, monter des côtes assis et motricer là où sans moteur je devais être en danseuse et je patinais.

      Je pense que le législateur qui n’y comprend rien va légiférer dans peu de temps lorsqu’en ville les accidents se multiplieront. Le vélo électrique sera soumis aux lois des motos et donc il perdra beaucoup de son intérêt.

      Mais il est vrai que hormis pour les vieux et les personnes abîmées physiquement, c’est un outil de feignasses. Et il n’a rien d’écolo si on s’informe sur l’extraction des métaux rares en Chine ou au Chili. Je roule “propre” mais un type est en train de mourir de silicose en Chine ou d’un cancer des poumons au Chili.

      Et les bobos se gargarisent… Je verrai si je le fais homologuer. Je serai tranquille dans cette France de plus en plus répressive.
      Qu’il doit être dur d’avoir 20 ans aujourd’hui…


    • Guillaume (à bicyclette Paulette)

      Bonjour Le Routard,
      Pour le moment rien ne défini dans la loi l’intensité lumineuse des feux de vélo (contrairement aux voitures).
      Il faut que l’éclairage soit blanc ou jaune à l’avant, et rouge à l’arrière et non éblouissante pas les autres usagés.
      Cordialement.
      Guillaume


    • Le Routard

      Bonjour,
      En ce qui concerne l’éclairage pour tout types de vélo confondu il y a t- il un danger ou une lois?
      Par exemple moi j’ai totalement construit mon vélo électrique on peut régler l’intensité du phare avant(lumière blanche )
      Et mon phare arrière (lumière rouge )
      Qu’en pensez vous est légal , en cas d’accident serais-je en règle ?
      Merci, cordialement


    Laissez un commentaire


    Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés



    Sale

    Unavailable

    Sold Out