Livraison à domicile offerte* à partir de 100€

QU'EST-CE-QU'UN SPEED BIKE ?


De plus en plus utilisé, le speed bike est un vélo survolté répond à un besoin croissant. Ce mot ne vous est peut-être pas familier ? Paulette va tout vous expliquer dans les grandes lignes.

1- C'est quoi un SPEED BIKE ?

speed bike noir à bicyclette Paulette

(kit trajet long en mode off road)

C'est simplement un vélo équipé d'une roue électrique dont la puissance permet de dépasser la limite autorisée pour un vélo électrique. En France, par exemple cette limite est fixée à 25 km/h. La vitesse d'un speed bike est comprise généralement entre 25 et 45 km/heure.

Pour atteindre cette vitesse, le moteur développe généralement au moins 500 à 1000 W de puissance, contre seulement 250 W pour un vélo électrique classique ou VAE (vélo à assistance électrique).

Le speed bike permet de se déplacer plus rapidement, et sera idéal pour des déplacements péri-urbains qui sont généralement plus long. 

2- Quel SPEED BIKE choisir ?

Speed bike 1000 W à bicyclette Paulette

Il y a 2 possibilités pour acquérir un speed bike :
  • Acheter neuf : Il faut compter entre 3000 et 4000€ pour acheter un speed bike neuf. Certaines marques se sont spécialisées dans ce type de vélo. C'est le cas des marques Moustache ou Stromer par exemple.
  • Équiper son vélo d'un kit électrique puissant. Il faut compter environ 1000€ pour transformer son vélo en speed bike, ce qui reste raisonnable vu les performances du vélo une fois équipé.

3- Quelle réglementation pour un SPEED BIKE ?

Photo by Sebastian Pichler on Unsplash

(Photo by Sebastian Pichler on Unsplash)

En France, un speed-bike doit être immatriculé si vous voulez l'utiliser sur voie publique au delà de 25 km/h d'assistance

  • Pour un speed bike neuf la procédure est assez simple, la démarche se fait directement en ligne sur le site de l'ANTS. Il vous sera demandé de fournir un certificat d'homologation (de délivré par le vendeur) pour pouvoir immatriculer le speed bike. L'immatriculation est gratuite.
  • Pour un speed bike équipé d'un kit électrique, la procédure est un peu plus complexe. Il faut tout d'abord "réceptionner votre véhicule". C'est une procédure qui consiste à certifier que le véhicule peut circuler sur voie publique. Pour cela il faudra :
  1. Remplir un dossier d'une dizaine de pages à renvoyer à la DRIEE/DREAL/DEAL.
  2. Acquitter une somme de 86 euros.
  3. Présenter le véhicule sur un banc d'essai.

Il n'y a pas de garanti de résultat. Des pièces ou des essais complémentaires pourront être demandés à la suite des tests.
Autant dire que beaucoup seront découragés par les contraintes administratives.

Rien n'empêche de rouler avec un speed bike sans immatriculation sur voie privée, en montage, en foret et sur certains chemins.

L'utilisation d'un speed bike n'est pas autorisée sur les pistes cyclables. Vous devez utiliser la chaussée pour circuler.

4- Faut-il une assurance pour un speed bike ?

L'assurance est obligatoire pour pouvoir rouler sur voie publique. Sans assurance vous risquez jusqu’à 3 750 € d'amende.

L'assurance au tiers est l'assurance minimale afin de vous couvrir des dommages que vous pourriez causer à autrui en circulant avec votre speed bike. 

Vous trouverez des assurances autour de 80€ à 150 €/an.

5- Que risque-t-on à rouler sans immatriculation ?

Photo by Jordan on Unsplash

(Photo by Jordan on Unsplash)

La mise en circulation de tout véhicule à moteur nécessitant un certificat d'immatriculation peut faire l'objet d'un contrôle par les forces de l'ordre. Le conducteur est sanctionné en cas de défaut de carte grise, c'est-à-dire en cas d'oubli d'immatriculation ou encore en cas de non présentation de document.

Si vous êtes assurés mais que vous n'êtes pas immatriculés, vous risquez une amende de 750 €.

Certains assureurs peuvent vous assurez sans immatriculation. Nous vous conseillons de contacter les assureurs afin d'avoir une confirmation de leur part.

6- Le meilleur vélo électrique ?

Un speed bike offre de meilleures performances qu'un vélo électrique.

Il est légitime sur les déplacements plus importants

  • de banlieue au centre ville
  • en campagne sur les petites routes

Il permet de réduire la différence de vitesse entre une voiture et le vélo évitant pas mal de situation accidentogène pour le cycliste lors de dépassement de voiture.

Sur des routes vallonnées, il permet de franchir des montées de façon plus rapide. On ne vas pas vous le cacher, mais  les 250 W de puissance (d'un vélo électrique) ne permettent pas d'atteindre 25 km/h en montée, loin de là.

Fixer une limite de vitesse en vélo pourquoi pas. Mais la limite de puissance à 250 W ne suffit pas pour des déplacements à vélo en région montagneuse.

 

 Découvrez l'ensemble de nos kits électriques.


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés



Sale

Unavailable

Sold Out