COMMENT PROTÉGER SON VÉLO CONTRE LE VOL ?


C'est un fléau bien connu des utilisateurs de vélos.

En France, chaque année il y a plus de 400 000 vols de vélos. Sûrement parce que la plupart des vélos sont mal protégés contre le vol.

Contrairement au scooter ou à une moto, le vélo sera plus facile à revendre. C'est pour cela qu'il est la cible privilégiée des voleurs. Voici nos conseils pour réduire au maximum ce risque.

1- Attacher son vélo avec 2 antivols

bien attacher son vélo

Et oui, pas 1 mais 2 antivols. Le but étant de dissuader le voleur de s'attaquer à votre vélo. Celui-ci doit être mieux attaché que le vélo voisin, sinon il sera la cible privilégiée du voleur.

Tous les antivols ne se valent pas, alors attention de bien choisir les bons antivols :

  • Les antivols câblés sont à proscrire. Ils se cassent facilement à l'aide d'une scie, d'une pince coupe-boulon, ou même d'une barre en métal. En quelques secondes seulement le cadenas cédera à l'assaut de votre voleur. Ils conviennent uniquement pour sécuriser la selle au cadre, mais pas plus.
  • L'antivol pliable en acier, est certes pratique car il ne prend pas de place, mais reste très vulnérable à la torsion. Une barre en métal avec un bon bras de levier le fera sauter rapidement. Il est à éviter pour les arrêts prolongés.
  • Les chaînes en acier offrent un bon niveau de résistance mais sont loin d'être indestructibles. Il faut éviter les chaines 1er prix en acier simple. Si les maillons font moins de 8 mm diamètre, il céderons facilement sous l'assaut d'une pince coupe-boulon. Une bonne chaîne doit être en acier cémenté (durcie) et non en acier sans traitement. L'acier cémenté offre un niveau de résistance bien supérieur à l'acier classique. Privilégiez des maillons de diamètre supérieur à 8 mm.
  • L'antivol U, sera le plus résistant et le plus solide. Il n'est cependant pas infaillible. Un voleur équipé d'une disqueuse portative en viendra à bout en 2 à 3 minutes. Un U haut de gamme classé SRA ne résistera pas plus longtemps qu'un U de milieu de gamme face à une disqueuse. Nous vous recommandons d'investir dans 2 U, plutôt que dans un seul haut de gamme.

Si vous équipez votre vélo de 2 antivols de type U, cela dissuadera le voleur de s'attaquer à votre vélo. Le but d'un bon antivol et de faire perdre le maximum de temps au voleur.

2- Bien attacher votre vélo 

comment attacher son vélo

Maintenant que vous êtes bien équipés en antivols, il va falloir bien attacher son vélo. Beaucoup d'utilisateurs équipés de U attachent mal leur vélo et cela termine par un vol. Pour éviter ce genre de situation suivez ces quelques règles :

  • Attachez votre vélo uniquement sur un point fixe et solide.
  • Avec un U ou une chaîne, attachez la roue arrière et le cadre ensemble à un point fixe. C'est très important d'attacher ces 2 éléments ensemble. La roue s'enlève facilement du cadre, donc si vous fixez votre vélo uniquement par la roue, le voleur repartira avec votre cadre.
  • Avec un second antivol, attachez la roue avant au cadre. Si c'est possible fixez le tout au point fixe.
  • Protégez la selle du vélo ! Souvent équipée d'une attache rapide, votre selle est amovible et peut être enlevée de son support sans outil.
  • Ne laissez rien sur le vélo ! (les lumières, ou un support de téléphone )

3- Équiper son vélo d'une alarme

alarme pour vélo électrique

(alarme bloque disque)

 Il existe différents modèles sur le marché :

  • l'alarme classique: petit boitier en plastique que l'on fixe sur le cadre. Il s'allume généralement à l'aide d'une télécommande. L'alarme s'enclenche lorsque le vélo est bougé par quelqu'un. Cette alarme peut émettre jusqu’à 100 décibels.
  • L'alarme dissimulée : même type que la précédente alarme, mais dissimulée dans le feux arrière ou avant du vélo. L'avantage, c'est que ce dispositif est moins visible que le précédent.
  • L'alarme bloque disque : Exclusivement réservé au vélo équipé de frein à disque. Nous avons essayé un modèle vendu 25 euros sur internet. Il présente 2 avantages. Il permet de bloquer le disque et d'émettre une alarme puissante (jusqu’à 110 décibels). Nous ferons prochainement un article sur le test de ce produit.

Ces alarmes sont un plus dans la quête de la dissuasion face au voleur, alors n’hésitez pas à vous équiper de ces dernières.

4- Le traceur GPS

Il est possible d'équiper son vélo d'un traceur GPS afin de suivre sa trace en cas de vol. Cela ne sera pas une arme contre le vol, mais plutôt un allié de choix si votre vélo se fait dérober.

Il existe plusieurs modèles sur le marché. Il faut compter un peu plus d'une centaine d'euro pour acquérir ce type de dispositif.

5- Faites marquer votre vélo

marquage de vélo contre le vol

Deuxième possibilité pour retrouver votre vélo, le marquage. Il permet de vous identifier comme propriétaire du vélo et d'inscrire votre nom dans une base de données consultable par les forces de l’ordre. 

Si le vélo (marqué) est retrouvé par la police, c'est la garantie de pouvoir un jour revoir son vélo. Beaucoup de vélos sont retrouvés tous les ans, sans pouvoir être restitué à leur propriétaire par manque de marquage.

Le marquage coûte entre 10 et 15 €, les plus connus sont :

Vous avez maintenant quelques pistes afin de garder votre vélo le plus longtemps possible. Si vous avez la possibilité de ne pas laisser votre vélo dormir dehors, rentrez le chez vous dans une cour, dans une cave, au garage, et surtout  attachez-le,même à l’abri.


    Laissez un commentaire


    Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés



    Sale

    Unavailable

    Sold Out